15 janvier 2007

Biographie

D_coupage1A l'instar de Paul McCartney et des Beatles, il est impossible de dissocier l'histoire de Michael Jackson de celle des Jackson 5. La grande saga des frères Jackson commence un jour de 1968, dans le bureau de Berry Gordy, patron et fondateur de Tamla Motown, le label n°1 du rhythm and blues des années 60 & ­70.

Les Jackson 5 sont venus de leur ville natale de Gary, dans l'Indiana, pour l'occasion. Michael a 10 ans, Marlon 11, Jermaine 14, Tito 15 et Jackie 17. C'est le moment de vérité, la conclusion de plusieurs années de travail achar­né, de répétitions, de tournées à travers les cabarets du Middle West. Les frères Jackson doivent décrocher le contrat en or ou déclarer forfait. Devant le gratin de la Motown -Diana Ross, Gladys Knight, Smokey Robinson et Stevie Wonder en tête- ils vont passer l'audition de leur vie. Malgré le stress et l'angoisse, leur première presta tion pour Motown se tient.

C'est le succès total ! leurs 4 premiers titres arrivent tous numéro un. Il s'agit de : I Want You Back, ABC, The Love You Save et I'll Be There.
Le groupe part pour sa première tournée mondiale en 1971-72.
Michael sort son premier album solo chez Motown : Got to be there, puis Ben.
Mais les Jackson Five sont sur le déclin, malgré le tube Dancin' Machine, le succès du groupe n'est plus aussi fort qu'à ses débuts.

Les Jackson Five quittent Motown en 1975, ils jugent que leur maison de disque ne leur permet pas d'exprimer leur créativité. Ils sont effectivement obligé de chanter ce qu'on leur dit, et ne peuvent proposer leur propres compositions.
Jermaine abandonne le groupe (marié à la fille de Berry Gordy, président de Motown) au profit de Randy.

 
Le nouveau groupe, baptisé The Jacksons signe chez CBS. Les débuts sont difficiles...
Le premier album intitulé The Jacksons, essentiellement composé de ballades ne connait pas le succès de l'époque des Jackson Five, malgré l'excellent Enjoy Yourself.

Goin' Places, le second album sorti en 1977 s'inscrit dans la lignée du premier, pas d'innovation, un seul tube : Goin' Places, le titre phare de l'album.

L'année suivante, Les Jacksons sortent Destiny, un album sur lequel les cinq frères ont enfin pu exprimer totalement leur créativité. De nombreux tubes : Blame it On The Boogie, Things I Do For You, Shake Your Body (Down To The Ground) ou encore Destiny deviendront des classiques des Jacksons.
 

 
En 1978 Michael obtient son premier rôle au cinéma dans le film The Wiz, au côté de son amie de toujours Diana Ross. Il travail pour la première fois aux coté de Quincy Jones, alors responsable de la Bande Originale du film.
Michael interprète notament You Can't Win et Ease On Down The Road.

Michael et ses frères partent en tournée : le Destiny Tour. Ils se rendent en Allemagne, en France, en Hollande, en Suisse, au Kenya et en Grande-Bretagne avant de revenir aux Etats-Unis, ou il feront près de 80 villes.

 
1979, Michael est alors agé de 21ans, il sort son premier album solo chez epic : Off The Wall.
c'est un véritable succès planétaire !
On retiendra particulièrement : Don't Stop Til' You Get Enough, Rock With You, Off The Wall et She's Out Of My Life.

Vendu à plus de 8 millions d'exemplaires en moins de 2 ans, Off The Wall est le fruit de la collaboration des plus grands noms de l'époque : Quincy Jones, Rod Temperton, Stevie Wonder, Paul McCartney...

Michael devient alors l'artiste noir le plus populaire de l'histoire.
 
L'année suivante, il retourne en studio avec ses frères pour l'enregistrement de Triumph.
Entièrement composé et produit par les cinq frères, on y retrouve des classiques des Jacksons : Can You Feel It, Lovely One, This Place Hotel ou encore Walk Right Now.

Le groupe part en tournée sur le sol américain, la playlist est composé des titres des Jacksons, des Jackson Five et de Michael en solo. L'enregistrement d'un des 39 concert de cette tournée deviendra l'album Live (sorti en 1981).

Le 25 Octobre 1982, Le premier single issu de Thriller arrive dans les bacs, il s'agit d'un duo avec Paul McCartney : The Girl is Mine. C'est déjà un classique !

1er Décembre 1982, après plusieurs longs mois de travail, Michael sort enfin son second album solo : Thriller.
Il contient quelques uns de ses meilleurs titres. c'est le premier album a avoir 7 singles classés numéro 1 : The Girl is Mine, Wanna Be Startin' Somethin', Human Nature, P.Y.T (Pretty Young Thing), Billie Jean, Beat It et Thriller...

Ce succès incontestable est dût à la détermination et au tallent de Michael et de son équipe, la même que pour Off The Wall : Quincy Jones, Rod Temperton, Paul McCartney...
 
Michael révolutionne le clip vidéo en créant ceux de Billie Jean, Beat It et Thriller. Ce sont de réels courts métrages, filmés par les plus grand réalisateurs de l'époque. Michael est le premier artiste noir à être diffusé sur des chaine de télé privée comme MTV.

L'album Thriller est encore aujourdhui l'album le plus vendu de tout les temps, avec près de 55 millions d'exemplaires vendu à travers le monde.

C'est à l'occasion du 25eme anniversaire de la Motown, le 16 Mai 1983 qu'il nous présente pour la première fois son célèbre Moonwalk.
En 1984, Michael décroche 8 Grammy Awards, record jamais battu à l'heure actuelle.

Pepsi le solicite pour le tournage de deux publicités.
En plein tournage, il est gravement brulé au visage. Emmené d'urgence à l'hopital, il subit plusieurs opérations réparatrices.
 
Face à ce succès sans précédent, une tournée "Thriller Tour" est alors envisagée.
Mais sous l'influence de son père et de ses frères, Michael accepte finalement une tournée Américaine des Jacksons : Le Victory Tour. 55 concerts sont programmé aux USA et au Canada. La moitié des titres font partie du répertoire solo de Michael.

Un album de 8 titres sort, on retiendra notamment Torture, Body et State Of Shock que Michael interpréta avec Mick Jagger.

Michael reversa l'intégralité de ses 5 millions de $ de salaire à des association caritatives.
 
Un prochain album solo est en vue, mais Michael de plus en plus perfectionniste souhaite réaliser de nombreux projets très divers.

C'est à l'aide de Lionel Ritchie, et sous la direction de Quincy Jones que Michael compose cet hymne humanitaire devenu mythique : We Are The World.
Enregistré le le 28 Janvier 1985 lors de la soiré American Music Awards par USA for Africa, un regroupement des plus grand artistes du moment, dont : Tina Turner, Diana Ross, Bob Dylan, Bruce Springsteen, Al Jarreau, Ray Charles, Stevie Wonder...

Ce titre est resté pendant de nombreuses années le single le plus vendu de l'histoire.
 
En 1986, il tourne Captain Eo, un "Space-Opéra" pour les parcs Disney. Réalisé par Francis Ford Coppola et George Lucas.
Toujours à la point des effets spéciaux, la video de 17min utilise la technologie 3D.

Le public pouvait découvrir deux titres inédits à l'époque : We Are Here To Change The World et Another Part Of Me.

Aujourd'hui la vidéo a été déprogrammé de parcs et n'a jamais été diffusée sur support commercial.

L'album Bad est alors presque pret. Mais Michael n'en est pas satisfait, et repoussera sa sortie d'un an.

Après une année de silence, Michael revient avec un nouvel album : Bad. 11 titres inédits, 10 singles, 10 clip !

C'est le duo avec Siedah Garrett, I Just Can't Stop loving You qui ouvre la promo.
Vient ensuite Bad, avec un clip réalisé par Martin Scorese, puis The Way You Make Me Feel, Man In The Mirror, Dirty Diana, Another Part Of Me, l'excellent Smooth Criminal, Speed Demon, Leave Me Alone et Liberian Girl.

Bad, ce n'est pas qu'un album, c'est aussi une époque ! Une promo exceptionnelle, notamment grace a de nombreux clips.

Bad n'atteint pas le chiffre mythique de Thriller, avec seulement 25 millions d'exemplaires écoulés en un an, l'album laisse un sentiment de semi échec.

La sortie de Bad est l'occasion d'une nouvelle tournée. Le Bad Tour !

Tournée pharaonique ! 123 concerts. La Jacksonmania est à son apogée. Partout dans le monde il rempli les stade, tout particulierement au Japon. En Décembre 1988, il fait 9 concerts à guichet fermé au Tokyo Dome.

Michael rayonne sur scene, reprennant avec ses danseur les hits des Jacksons auxquels il ajoute ses propres titres et chorégraphies.

La promo est très diverse. Moonwalker, un film mélangeant fiction et clips sort en vidéo. Suivit d'un jeu vidéo sur sega, puis d'une autobiographie : Moonwalk en 1988.
    
Michael est LA STAR que tout hollywood veut cotoyer. Dans son premier livre, préfacé par Jacqueline Kennedy-Onassis et dédié à Fred Astaire, on découvre sa vie, ses idoles, ses amis, ses rêves.

Posté par DjTwister à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Biographie

Nouveau commentaire